Départementales 2015 : interview de Pierre-Nicolas BUREL

Pierre-Nicolas BUREL, vous êtes candidat remplaçant à l’élection départementale,

Donnez-nous trois raisons pour lesquelles vous vous présentez à cette élection de façon indépendante par rapport aux autres membres de la majorité municipale.

  • Si la majorité municipale autour de Manuel Aeschlimann est plurielle, la majorité départementale l’est beaucoup moins. Nous voulons donner au centre une capacité politique de peser sur les décisions de l’assemblée départementale. Si nous gagnons, nous aurons deux élus centristes de plus pendant toute la durée du mandat !
  • Au premier tour de l’élection, la mobilisation d’un côté des électeurs centristes autour d’une candidature qui porte leurs valeurs spécifiques, la mobilisation d’un autre coté des électeurs plus à droite autour d’une personnalité souverainiste comme Josiane Fischer permet d’élargir la base électorale de l’union de la droite et du centre pour le second tour.
  • Le centre est mal identifié à Asnières depuis la campagne ratée de Rama Yade à l’élection législative en 2012 et le ralliement malheureux du MoDem de Blanche Muhlmann à la liste d’union de la gauche à l’élection municipale en 2014. Avec 100% CENTRISTES nous voulons lui donner un visage légitime.

Donnez-nous trois raisons de voter pour vous

  • Nos responsabilités au sein du Conseil municipal ou du CESL et nos expériences professionnelles, autant que notre volonté, fondent la légitimité des candidats de 100% CENTRISTES à l’élection au Conseil départemental.
  • A cette élection, nous nous présentons indépendants des partis. Cette indépendance installe un lien plus direct avec les électeurs et sera le gage de notre plus grande liberté au sein de l’assemblée départementale. En cela, nous renouons avec l’histoire du Centre.
  • C’est un contrat que nous voulons passer auprès des électeurs : nous nous engageons à être plus constructifs dans la critique, plus imaginatifs dans les propositions et plus attentifs aux préoccupations des asniérois. Nous engagerons un dialogue permanent avec les habitants, les associations et les acteurs locaux.

Donnez-nous trois points que vous porterez prioritairement au conseil départemental lorsque vous serez élu.

  • Il faut nécessairement accompagner la naissance des territoires dans la métropole en défendant leurs compétences et leurs moyens sur des périmètres géographiquement cohérents et socialement équilibrés. L’assemblée départementale à ce sujet devra être vigilante et force de propositions.
  • Construire un cinquième collège dans le quartier des Grésillons est une priorité absolue. Il y a aujourd’hui 4 collèges à Asnières, 5 à Courbevoie et 6 à Colombes. Les populations de ces villes étant équivalentes, on voit bien ce qu’il manque à Asnières.
  • Accélérer et amplifier les projets de trame bleue et de trame verte dans la boucle nord des Hauts-de-Seine ; leur donner sans attendre une lisibilité. Mettre en avant les autres choix possibles en matière de déplacements, d’énergies, d’aménagement, de traitement des déchets… parce que les collectivités territoriales sont en première ligne pour préserver l’environnement.

Lien vers le site de campagne : www.centrasnieres.fr

Publicités

A propos Pierre-Nicolas BUREL

Délégué Nouveau Centre / #UDI à #Asnières sur Seine. Candidat démocrate en 2008 au conseil général des Hauts-de-Seine sur le canton sud d'Asnières : 17,15%.
Cet article, publié dans alternative, Départementale 2015, Interview, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.