L’avenir d’Asnières sacrifié à l’idéologie

Communiqué de l’UDI-Asnières

Censé définir les objectifs d’aménagement du territoire, le Contrat de  Développement Territorial (CDT) signé le 10 février dernier engage la ville d’Asnières-sur-Seine et met son avenir en péril.

Abusivement baptisé « CDT de la Boucle Nord des Hauts-de-Seine », le CDT ne s’appuie réellement que sur un territoire tronqué, ajusté aux villes d’Asnières, Bois-Colombes, Colombes et Gennevilliers, alors même que l’identité, le projet de développement, les infrastructures de transports de la Boucle Nord sont inséparables d’un territoire intégral qui inclut évidemment Villeneuve-La Garenne, La Garenne-Colombes et Courbevoie.

Comment peut-on imaginer le développement d’un territoire à partir d’une vision spéculative inachevée dudit territoire et d’une logique partisane ? En ignorant l’attractivité du territoire pour la population active de La Défense, attractivité qui sera renforcée avec la mise en service des futures lignes de métro du Nouveau Grand Paris, les orientations en termes de politique du logement ne reflèteront pas la réalité.

Concernant les objectifs de production de logement et de densification relatifs à la loi sur le Grand Paris, le CDT propose une contribution au prorata de la population des villes. Cette proposition conduit à densifier la ville la plus dense sans se fonder sur une analyse du foncier disponible. Le risque est important à Asnières-sur-Seine qui présente un tissu urbain aussi dense que Paris intramuros et où le potentiel de mutation foncière est devenu limité.

Enfin, le report à 2027 de la mise en service de la ligne 15 sur son tronçon nord initialement prévue en 2020 est identifié comme un frein à l’aménagement du territoire, et l’UDI Asnières interroge le Contrat de Développement Territorial en soulignant l’incohérence de la programmation :  » La densification du territoire peut-elle précéder de dix ans les infrastructures ?  »

L’UDI Asnières considère que le CDT ne reflète pas le vrai potentiel du territoire asniérois.

 

Thierry RACINE, Chef de file UDI pour l’élection municipale
Marie-Aimée PENET, Déléguée locale FED
Jean-Claude BLEU, pour le Parti Radical
Pierre-Nicolas BUREL, Délégué local Nouveau Centre

 

Complément d’information sur le Contrat de Développement Territorial de la Boucle Nord
Publicités

A propos Pierre-Nicolas BUREL

Délégué Nouveau Centre / #UDI à #Asnières sur Seine. Candidat démocrate en 2008 au conseil général des Hauts-de-Seine sur le canton sud d'Asnières : 17,15%.
Citation | Cet article, publié dans Intercommunalité, Le Grand Paris, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.