Grand Paris Express : notre proposition confirmée

Les débats publics sur les projets du Réseau de transport du Grand Paris et Arc Express ont pris fin le 31 janvier 2011. Les débats ont été enrichis pendant quatre mois des cahiers d’acteurs et des avis et contributions des participants. D’ici le 1er avril, les commissions du débat public livreront comptes-rendus et bilans, puis les maîtres d’ouvrages disposeront de deux mois pour annoncer les suites qu’ils comptent donner au projet de super métro en rocade.

Le dialogue entre les villes de Gennevilliers, Asnières, Bois-Colombes et Courbevoie a abouti à un quasi consensus sur le tracé de la rocade dans la boucle nord des Hauts de Seine en confirmant les trois gares du réseau de transport du Grand Paris : Bécon-Les Bruyères en correspondance avec le Transilien L, Les Agnettes en correspondance avec le métro 13 et Les Grésillons avec le RER C.

La ville d’Asnières-sur-Seine a rédigé un cahier d’acteurs commun aux deux projets. Le document préparé sans concertation  et amené par la majorité municipale, demande une station supplémentaire à Asnières-Centre ville. Cette station ne fait l’objet d’aucune étude, elle n’est pas localisée, elle n’est en correspondance avec aucune autre ligne de transport ferroviaire.

Le groupe d’opposition municipale indépendant « Démocrates, changeons Asnières » , a contesté le projet de la majorité. La contribution présentée par ce groupe définit un tracé qui doit desservir Les Grésillons (RER C), Les Courtilles (L13) et la Gare d’Asnières (SNCF). Le tracé ainsi constitué dessine un « S » et renchérit le projet. La très grande complexité des travaux au droit de la gare d’Asnières n’est pas considérée.

Les deux propositions ont en commun de flatter la clientèle du centre ville, mais sans convaincre. La démagogie simple ne fait pas des projets réalistes. Mais le pire est à Colombes… Philippe Sarre, maire de Colombes et chantre d’une intercommunalité de gauche dans le nord du département,  fait cavalier seul à la première occasion et défend une ligne de métro colombienne, parallèle à la ligne de tramway T1 déjà colombienne !

Le Nouveau Centre a soumis dans son cahier d’acteurs une station supplémentaire en correspondance avec la ligne J du Transilien à Bois-Colombes, située à mi-chemin entre Les Agnettes et Bécon-Les Bruyères. Ce projet apporte un meilleur niveau de service à l’échelle de la boucle nord et pour les habitants du Val d’Oise, et la faisabilité de la nouvelle gare a été démontrée par le STIF dans le cadre du projet Arc Express.

C’est logiquement que la proposition du Nouveau Centre se retrouve dans le projet de synthèse des deux projets présenté le 26 janvier conjointement par l’Etat et la Région,  Grand Paris Express.

Advertisements

A propos Pierre-Nicolas BUREL

Délégué Nouveau Centre / #UDI à #Asnières sur Seine. Candidat démocrate en 2008 au conseil général des Hauts-de-Seine sur le canton sud d'Asnières : 17,15%.
Cet article, publié dans Le Grand Paris, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Grand Paris Express : notre proposition confirmée

  1. Julien dit :

    « Philippe Sarre, maire de Colombes et chantre d’une intercommunalité de gauche dans le nord du département, fait cavalier seul à la première occasion et défend une ligne de métro colombienne, parallèle à la ligne de tramway T1 déjà colombienne ! »

    Je suis moi-même Colombien mais plus proche de la Garenne Colombes que du centre de ma ville. Néanmoins, je suis entièrement de l’avis de mon maire. La Garenne et Colombes se doivent d’avoir au moins une station de Métro du Grand Paris sur son territoire. Asnières sur Seine a été suffisamment servi par les pouvoirs publics ces derniers temps (prolongement du métro ligne 13 entre autres, 4 stations du Grand Paris, un record en IDF !!!) et vous semblez oubliez (intentionnellement ?) que le T1 passe AUSSI sur votre commune. De plus, comparer un tramway avec un métro en terme d’exploitation commerciale, c’est comme comparer un téléski avec un télécabine ! Pas du tout le même usage.Bref ! Sachez que le tracé présenté n’est qu’une proposition et sera encore soumis à modifications ce qui, je le souhaite, permettra à Colombes et à la Garenne d’être raccordée aux autres communes franciliennes.

  2. piernic dit :

    Vous souhaitez une station en bas de chez vous, c’est légitime. Asnières rêve aussi légitimement d’une station en centre ville (exclu du maillage ferroviaire) qui relierait les quartiers excentrés des Grésillons et de Bécon. Arc Express proposait de multiples variantes dans la boucle nord, chacune trouvant un auditoire favorable inconditionnel. Les quatre stations retenues par la synthèse Grand Paris Express dans la Boucle Nord 92 ne sont pas Asniéroises comme vous l’indiquez faussement ; elles desservent Courbevoie, Bois-Colombes, Gennevilliers et le territoire le plus dense de la boucle, et elles offrent les meilleures correspondances avec le réseau existant.
    Vous donnez raison à notre propos.

Les commentaires sont fermés.