Rocade du super métro : le débat continue

Jeudi soir à l’espace Delage-Concorde à Asnières, c’était un peu la session de rattrapage pour le projet Arc Express.  En effet, le STIF, maître d’ouvrage, avait refusé de défendre son projet en même temps que le projet du Grand Paris, le 2 novembre dernier.

Un peu plus de deux mois plus tard, devant une assemblée malheureusement très clairsemée, le STIF réservait une vraie surprise : une station située à proximité de la mairie d’Asnières sur la variante la plus au sud du tracé de la rocade nord, qui ne figurait pas au préalable sur les documents publics.

Avec les stations de Bois-Colombes à l’ouest, Gabriel Péri et Les Grésillons à l’est, ce tracé propose une véritable ligne de métro « asniéroise » mettant en relation des quartiers excentrés avec le centre ville. Cette axe Ouest-Est viendrait compléter l’axe Nord-Sud que constitue la ligne 13 avec une interconnexion à Gabriel Péri.

Cette variante très favorable pour Asnières méritait un plus large public. Elle est en effet en concurrence avec trois autres tracés plus au nord, dont le plus extrême se superpose étonnamment à la ligne de tramway T1 et constitue une ligne « colombienne ».

A ce stade du débat et jusqu’après la fin du débat public le 31 janvier, le STIF a indiqué que le tracé définitif ne serait pas arrêté. La concertation sera prolongée plus longtemps avec les communes si le projet Arc Express doit être retenu, exacerbant peut-être une rivalité communale.

Le Nouveau Centre à Asnières inscrit sa réflexion sur le tracé de la rocade dans le cadre géographique de la Boucle Nord des Hauts-de-Seine. Le Nouveau Centre veut prendre en compte l’unité urbaine et les besoins de la population dans la globalité du bassin de vie. C’est dans ce sens que le Nouveau Centre à adressé aux CPDP des deux projets « Arc Express » et « Réseau de Transport du Grand Paris », un cahier d’acteurs commun.

(à télécharger en suivant le lien)

Publicités

A propos Pierre-Nicolas BUREL

Délégué Nouveau Centre / #UDI à #Asnières sur Seine. Candidat démocrate en 2008 au conseil général des Hauts-de-Seine sur le canton sud d'Asnières : 17,15%.
Cet article, publié dans Intercommunalité, Le Grand Paris, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.