Pour une représentation démocratique au sein des communautés d’agglomération

Dans la boucle nord des Hauts-de-Seine, l’intercommunalitéest malheureusement encore un chantier. Alors que nos villes, imbriquées, se partagent un territoire hyper-densifié et manquent d’infrastructures, aucune démarche d’association n’est encore projetée.

Au contraire, dans le sud de notre département depuis longtemps les communes ont appris à travailler et à investir ensemble. L’entrée de Boulogne-Billancourt et de Sèvres dans « Arc de Seine » déjà constitué des villes Issy-les-Moulineaux, Meudon, Chaville, Ville d’Avray et Vanves, portera cette communauté d’agglomération à près de300 000 habitants.

La naissance d’une intercommunalité de la boucle nord est souhaitable et nécessaire. Les élus et responsables Nouveau Centre sur ce territoire peuvent se rassembler pour promouvoir une nouvelle coopération intercommunale et le partage de certaines compétences comme la politique de la ville.

Cependant, la loi de 1999 qui a permis la naissance des communautés d’agglomération n’a prévu aucune représentation obligatoire des oppositions municipales. Il en résulte des situations allant du respect des oppositions à leur exclusion totale ou sélective des conseils communautaires.

Souhaitons que la réforme des collectivités locales promise, définisse un cadre démocratique pour ces collectivités locales récentes

Publicités

A propos Pierre-Nicolas BUREL

Délégué Nouveau Centre / #UDI à #Asnières sur Seine. Candidat démocrate en 2008 au conseil général des Hauts-de-Seine sur le canton sud d'Asnières : 17,15%.
Cet article, publié dans Intercommunalité, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Pour une représentation démocratique au sein des communautés d’agglomération

  1. Ping : Twitted by Piernic

  2. Ping : Intercommunalité de la boucle nord 92 | Le Nouveau Centre à Asnières-sur-Seine

Les commentaires sont fermés.